digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

♥ Neil Stevens

Dimanche, dans Animal Crossing, une habitante (une jument) m’a offert un pull en cadeau de bienvenue. J’étais hyper content et, aussitôt, j’ai mis le pull. Il faut dire que contre toute attente, la gestion de Dubye (ma ville) m’amuse plutôt. Cet hystérie relative est le contrepied naturel à une vie un peu pénible faite d’excès de travail, d’un manque de temps (l’un étant lié à l’autre) et d’une fatigue certaine (le résultat conjugué de l’ensemble). Mes errements vidéoludiques me permettent aussi d’oublier (c’était ça ou la drogue avec alcool et prostitués) l’ambiance bien pénible qui règne dans le Paysage IRL Français (le PIF). Entre deux parties endiablées, j’aime aussi m’ennuyer à surfer sur le net et laisser le hasard me surprendre. C’est à cette occasion que je suis tombé raide dingue du travail de Neil Stevens, graphiste londonien qui mélange la photo, les illustrations vectoriels et beaucoup de talent. La liste de ses clients est longue comme le zizi de Rocco et cerise sur la choucroute, vous pourrez même commander des tirages de ses œuvres (pour me les offrir par exemple).

neil-stevens-12

neil-stevens-1 neil-stevens-3 neil-stevens-4 neil-stevens-5 neil-stevens-6neil-stevens-2 neil-stevens-7 neil-stevens-8 neil-stevens-9neil-stevens-11 neil-stevens-10

Le site de Neil Stevens

email

Laisser une réponse