digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

L’interdiction de distribution des semences fermières

Les iPads, 3DS et autres Xeon sont  bien jolis, mais essayez de vous nourrir avec et vous comprendrez que le principal moyen d’existence, le seul qui soit véritablement nécessaire ne figure pas dans le dernier gadget dont tout le monde aime à se vanter – moi le premier – sur la toile. Ce matin, en faisant mon marché – oui, je vais au marché et vous devriez tous en faire autant – j’ai été interpellé par des représentants de toutes nationalités (françaises, italiennes, anglaises, …) de la Coordination Nationale pour la Défense des Semences Fermières (CNDSF) afin de sensibiliser mon cerveau digitalement embué à une bataille qui fait rage dans le domaine agricole. Les firmes semencières voudraient contrôler de A à Z la filière de distribution des semences (maïs, blé, etc …), avec en toile de fond, l’interdiction pour un paysan de redistribuer ses propres graines, même gratuitement ainsi que pour son propre usage d’une année sur l’autre. Si j’ai bien compris, le paysan, celui qui cultive sa terre devra tous les ans, acheter de nouvelles semences à une de ces firmes. Bref, j’ignore véritablement le fond de l’histoire, et même si je suis dans le vrai en rédigeant ce billet,  mais que des grandes firmes tentent d’outre passer le bon sens afin d’engranger encore davantage d’argent ne m’étonnerait absolument pas. Et ce combat est autrement plus utile que l’appel au retour à l’ancien Facebook ou les propagandes puantes (sur ce même réseau) sur le délitement de la société ou la justice qui ne ferait plus son travail. A bon entendeur.

email

Laisser une réponse