digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

La dure vie d’un sans racines

Je me suis souvent demandé quelle pouvait être la vie des gens qui fuient leur pays, qui rêve d’herbe plus verte, qui tente d’échapper à, au choix : 1/une guerre 2/ une famine, 3/ une oppression 4/le styliste de François Hollande (quoi, oh…)  et nourrissent le nombre des déplacés, réfugiés, etc … J’ai la chance d’habiter dans un pays stable, joli, organisé, mais pour ceux qui sont moins bien nés, dont le destin est conditionné par l’environnement géopolitique, quel est le parcours? Je dois bien avouer que je n’en sais rien. Alors, comme tout le monde, je lis dans les journaux des histoires de migrants, de Tunisiens, d’Afghans près du Canal St Martin … et je passe à autre chose. Mais de leurs vies, leurs galères, je ne sais rien.

L’indispensable Arte nous livre une petite vidéo réalisée par l’École de la Poudrière qui traite avec humour du sujet. Laszlo nous rappelle que les gens que nous côtoyons – et que nous refusons souvent de voir – ont une vie, sans doute beaucoup de courage et la malchance d’habiter du mauvais coté de la barrière.

email

2 commentaires

  1. DOM dit :

    Voyages voyages baby… sors de ton bocal et tu vas progresser dans cette analyse. ET C’EST GRATUIT !!!

Laisser une réponse