digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

♥ Connan Mockasin

La Nouvelle Zélande est un pays lointain pour lequel nous n’avons que peu de nouvelles. Pourtant, quand on écoute l’album d’un de ces congénères, ma curiosité s’emballe et je frétille à l’idée qu’une terre aussi mystérieuse ait enfantée d’un artiste comme Connan Mockasin (même s’il vit à Londres désormais). Son album, Forever Dolphin Love, est une ode à au farniente sous influences, une invitation à se prélasser armé d’un couteau de boucher et, sans doute, le meilleur trip musical du genre de cette année 2011. Parfois inquiétant et psychédélique, le double album reste toujours aérien et terriblement agréable. La bande son parfaite pour une nuit d’insomnie sous tranquillisant ou un dimanche après midi sur une autoroute déserte.

Une (excellente) interview du freaks

Le MySpace (ouais) de Connan Mockasin (cte nom!)

email

2 commentaires

  1. Eliccou dit :

    oui, il parait intéressant le gaillard… je suis allé à son concert suisse cet été par hasard (c’était à 5 min à pied de chez moi…), et j’avoue avoir été déçu par la prestation scénique… comme il l’a répété à plusieurs reprises (si si) il avait beaucoup apprécié le vin de la région l’après midi même :)
    du coup ce n’était pas aussi planant que tu le dis, snif
    mais ce qui est sûr, c’est qu’il est bien photogénique !

    • digiboy dit :

      Je trouve l’album très bon. Je ne l’ai pas vu en concert, mais il fait peut être partie de ces artistes bon en studio et mauvais sur scène. Si tu additionnes les breuvages helvétiques …

Laisser une réponse