digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Les Barbietches de Mariel Clayton

Lorsque j’étais tout petit (et pas mignon), mes frères et moi prenions un plaisir démoniaque à martyriser les Barbie de notre petite sœur. A l’aide de nos Big Jim, nous organisions des vendettas, des rapts et toute autre opérations commandos avec pour seul but de dérober les affreuses poupées blondes. Et tout y passait : Les têtes étaient décapitées, les orteils sectionnées et la jolie (pas encore grosse) blonde joyeusement tatouée au marqueur indélébile (celui qui sent l’usine pétrochimique). Et en voyant les photos de Mariel Clayton, je me demande si cette activité n’était pas le fruit de toute ma génération. Mortel !

Vous l’aurez remarqué, c’est gore. Mais fascinant, non? Pour la petite histoire, sachez que ma (pauvre) petite sœur, nous le faisait payer joyeusement à coup de lancer de chaussure ou de traquenard sordide et très désagréable. Les filles savent se défendre. Les Barbies de Mariel Clayton savent se venger !

Source

email

2 commentaires

  1. Messi dit :

    Beurk.C’est vraiment gore.

Laisser une réponse