digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Murakami G-Shock

Il y a une dizaine d’année, Digi-petit-Boy mettait sous cadre (une copie hein) du Sourire des Fleurs de Takashi Murakami. Même s’il a la langue bien pendue, il n’est pas critique d’art pour autant mais a tout de suite adhéré au style manga assumé de l’artiste. Un vrai coup de foudre. A cette même époque, il décida d’orner un de ses poignets d’une G-Shock monstrueuse (pléonasme). Il était heureux, insouciant, fier de la japanisation de son petit corps tout blanc et de son intérieur à tendance un peu trop suédoise.

Aujourd’hui tout a bien changé, Murakami est en passe de se faire lyncher pour outrage au bon goût français, le poignet de Digiboy est nu comme Lovamoor le matin dans son jardin, son intérieur (celui de Digiboy pas de Lovamoor hein) est un peu moins suédois et la G-Shock tente un ultime et difficile retour en scène avec une édition spéciale de … Murakami. Il n’en fallait pas moins pour que j’en parle. Donc nous voilà en présence d’une montre toute rose, limitée à 300 exemplaires, vendue 3000 euros environ (quelques bras) et qui célèbre les 40 ans de Tokyo FM. En gros, c’est une G-Shock rose avec une fleur gravée derrière. Et en fait, ce qui me plait le plus dans le package, c’est la boite et le coussin …

Si toi vouloir acheter le bidule, c’est ici que ça se passe.

email

Laisser une réponse