digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

2012, la fin du monde au cinéma

Comme Vinz, j’adore les films catastrophes. Avec l’avènement des technologies numériques, ce genre a retrouvé un souffle inédit ces dernières années en nous offrant des scènes spectaculaires comme dans Le Jour d’Après ou Prédictions plus récemment. Mais il faut bien avouer que souvent, les américains (les maitres du genre) tombent assez rapidement dans le travers de la mièvreverie à coup de bons sentiments, d’enfants plus sages que leur parents, ou encore de l’individu rejeté de tous qui sauvera des millions de vies. Bref, ça commence par une débauche d’effets spéciaux très convaincants et very exciting et ça se fini comme Les Feux de l’Amour. Lourd. La liste des films catastrophes ratés est longue et rares sont ceux qui s’en sortent avec une mention. 28 jours plus tard et La Guerre des Mondes sont deux exemples particulièrement réussi.

En novembre devrait sortir ce qui semble être le point d’orgue de la catégorie, le film dont tout le monde va parler, un blockbuster qui risque bien de cartonner, 2012.

Oui, parce que vous n’avez pas pu échapper aux discussions entre amis sur la fin du monde en 2012. Il parait que tous les calendriers anciens convergeraient vers décembre 2012, date de l’Apocalypse, fin de notre civilisation. Au diable la PS3, le Macbook Pro, les légumes bio et la collection de Calvin & Hobbes. Sortez vos missels.

J’y suis particulièrement attentif puisque dans mon cercle d’amis circule un ouvrage un peu crazy qui s’appelle Histoires Extraordinaire d’Outre Espace de Michel Dogma. Ne l’ayant pas encore lu, je me base sur les réactions que j’ai pu observer. Il y a les convaincus, ceux qui attendent sereinement la fin, certain d’un après plus juste pour l’humanité et les perplexes qui jugent ce livre comme complètement farfelu. A priori, je penche plutôt pour la seconde option – j’ai parcouru rapidement quelques passages très crazy quand même – mais je vous en dirais davantage une fois ce livre fini.

En attendant, voici une bande annonce du dernier film de Roland Emmerich. Un deferlement d’images impressionnantes et un coup de génie marketing, mais j’ai un peu peur de me retrouver devant un navet monumental. Réponse dans quelques mois.


2012 – Trailer / Bande-Annonce HD [VO]
email

Laisser une réponse