digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

The show must go on

Pendant quelques semaines, j’ai laissé tomber le blog. Parfois la vie vous rappelle que vous n’êtes fait que de chair et que la biologie aura toujours le dernier mot. Il y a quelques mois, j’avais décidé d’adopter un petit ange tout poilu. Et c’était avec une joie immense que le petit Harold est arrivé. Mais bien vite, mon corps a commencé à se rebeller. Le couperet était tombé. Après plusieurs analyses, j’apprenais beaucoup de choses sur le monde hyper emmerdant des allergies. A mon grand désespoir (le mot prend tout son sens), l’équation chat + moi + vie en appartement ne donnait pas de bons résultats. Même si les symptômes étaient faibles, ils étaient néanmmoins suffisant pour m’empecher de vivre simplement.

Après quatre mois de galères et de problèmes de santé en tout genre, j’ai donc décidé de me séparer d’Harold. La séparation fut extrement difficile et triste. Même le fait de l’écrire me rend perméable. Il me manque.

J’ai trouvé la meilleure solution possible puisque Harold a retrouvé son foyer d’origine et gambade furieusement dans un petit village alsacien charmant avec sa maman (Minouche) et son grand frère (Felix) qui prennent bien soin du petit poilu. Bye bye baby …

Mais maintenant, il faut continuer. I’m back.

email

5 commentaires

  1. Gonzague dit :

    Arfff zut alors :/

    C’est vrai que c’est mignon mais si ça détruit ta santée :-s

  2. Sane dit :

    Oh 4 mois c’est largement suffisant pour s’attacher à un petit chat. La séparation n’a pas dû être facile. Mais tu as raison de te consoler en te disant qu’il est heureux là où il est.

    by the way, heureux que tu sois de retour 😉

  3. Oli dit :

    tu ne seras donc jamais un digicat … bizzz à Harold 😉

  4. digiboy dit :

    Gonzague, Sane et Oli, merci de vos commentaires :) Vraiment.

  5. alej dit :

    non seulement tu as viré le chat mais tu t’en sert pour justifier ta feignantise ! quel SCANDALE !

Laisser une réponse