digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Les solutions pour financer l’audiovisuel public

C’est entendu, à partir de janvier 2012, les écrans de la télévision publique seront sans publicités. On pourra ENFIN regarder le Keno et P.J. tranquille ! Merci N’colas. Et pour compenser le manque à gagner, le gouvernement explore plusieurs voies :

  1. L’indexation de la redevance sur la hausse des prix ainsi que l’augmentation de son assiette. Concrètement, la redevance va augmenter sensiblement et plus de monde va la payer.
  2. 0,5% du chiffre d’affaire des FAI et des opérateurs télécoms sera alloué au financement de la télévision française. Avec pour conséquence, une augmentation des abonnements et/ou une diminution des chiffres d’affaire.
  3. Les produits bruns serait dans la ligne de mire d’un projet de taxation. Votre télévision, votre chaine-hifi, votre iPod seront encore plus chère.

Donc quoi qu’il arrive, ce sera noooooooouuuuuuuuuuus dddèèèèèèssss demmmmmaaaaaaiiiiiiiiinnnnnnnnnnn qui paieront.

Donc, je résume : Le prix de l’essence augmente, le prix des grosses nouilles aussi et le prix des chiffres et des lettres va exploser.

Sous les pavés, la plage?

email

13 commentaires

  1. Punaise, une bien belle connerie que cette idée de suppression de la pub!
    Merci Nico, et merci à ses amis de TF1 de lui avoir soumis l’idée…
    (le manque à gagner en pub pour France 2 tombant dans la poche des concurrents)

    Monde de merde!

  2. itouchpako dit :

    surtout qu’on ne demandait rien …pour une fois que quelqu’un d’autre payait pour nous ..noooon faut encore qu’on vienne nous faire chiiier…..

  3. digiboy dit :

    Tout à fait d’accord avec vous deux, on ne demandait rien. VDM :)

  4. Helran dit :

    Quelqu’un pourrait me redonner la définition du mot « pouvoir d’achat » ? Je crois que j’ai mal compris le sens de cette phrase….

  5. @Helran : C’est mon soucis justement!
    Avant on parlait de « niveau de vie », maintenant on parle de « pouvoir d’achat », ce qui nous résume à de simples consommateurs.

    Ceci dit, tout le monde geule sur l’augmentation du prix du lait ou de l’essence, qu’on n’a plus de sous pour rien, mais en même temps les ventes d’écran plats d’1m de large (à 1000, 2000, 4000 euros) explosent…
    Y’a paradoxe là non?

  6. On va jeter toutes les télés devant les institutions.

    Est-ce que les télés brulent ?

  7. 100dra dit :

    Pour moi, cette décision est le fruit de la mégalomanie exacerbée de notre dirigeant (et de son empressement à satisfaire ses amis puissants ? sans doute également.).

  8. LOmiG dit :

    salut,
    j’allais écrire à peu près le même billet, l’autre jour. Je découvre le tien, qui dit tout ce qu’il y a à dire. Toujours pas de vrai libéralisme en vue, et toujours la bonne vieille télévision d’Etat à la papa.

    grrrrr……

  9. digiboy dit :

    Lomig > Mise à part Arte qui remplie son rôle, je ne cautionne pas les autres chaînes du service publique. Peut être France 3 aussi qui permet de développer des talents régionaux. Mais France 2 et les chaines de radio sont inutiles en 2008.

  10. LOmiG dit :

    salut,
    je ne sais pas si les chaines publiques remplissent leur rôle : il faudrait pour cela savoir ce qu’est leur rôle ! Pour ma part, je pense que le plus simple est de privatiser complètement ces chaines et de les laisser vivre leur vie comme elles l’entendent. La concurrence fera le nécessaire travail de sélection.

    à bientôt

  11. TGL dit :

    Salut,

    @digiboy

    Même France 3 est inutile, cette chaîne au contraire est une concurrence déloyale avec la presse régionale, ou tout autre chaîne régionale. Elle empêche l’émergence d’initiatives privées.

  12. digiboy dit :

    Je suis plus nuancé concernant certaines chaines. Arte n’aurait sans doute pas vu le jour dans une sphère totalement privée. Et je pense que l’existence de cette chaine est primordiale tant le paysage televisuelle est abrutissant.

Laisser une réponse