digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

La Montagne Magique – Jirô Taniguchi

Montagne Magique TaniguchiJe suis entrain de lire l’Élégance du Hérisson de Muriel Barbery. C’est un livre génial. Mais j’y reviendrais lorsque je l’aurais fini. C’est donc avec un intérêt particulier que j’ai abordé la Montagne Magique de Jirô Taniguchi. M. Barbery cite souvent cet auteur dans son roman et, a aussi (avec la collaboration de son mari) écrit la postface du manga. Bref, il n’en fallait pas moins pour que je me jette dessus l’achète.

L’histoire est un peu déprimante. Le père est mort, et la mère est mourante. Ken-ichi, petit garçon mélancolique tente de vivre avec la tristesse dans une petite ville japonaise et fait une rencontre surnaturelle qui va le mener au cœur de la montagne magique.

Difficile d’en dire davantage tant le scénario est léger, banal, naïf. Et ce point m’a déçu. Le récit est une succession d’évidences, à me faire douter de la légitimité de l’aura de l’auteur. J’aurais vraiment aimé quelque chose de moins classique et de moins prévisible. Il conviendra parfaitement à un jeune lectorat; mais je n’ai plus 11 ans (ndlr: soupir).

Mais, fort heureusement, l’intérêt de cet opus est ailleurs. Le vrai talent de Taniguchi est dans la transmission des impressions, l’esprit libéré d’un scénario-prétexte laissant libre champ à la contemplation. Ouvrons les yeux !

Le dessin est sublime. Tout en couleur, il est intéressant quant à l’expression des visages qui émane du trait de Taniguchi. Onirique et chaleureuse, l’ambiance est vraiment particulière. Une impression de mélancolie, de calme, de retour à l’enfance se dégage très fortement de la lecture. Et j’ai vraiment été séduit par ce coté. Assez en tout cas pour me faire oublier le scénario. J’ai rapidement été immergé dans l’univers nostalgique de la vie de Ken-ichi me rappelant parfois certains souvenirs de mon passé. Il faut perdre un peu de son temps pour apprécier La Montagne Magique. Loin des mangas de métro, il nécessite un peu d’investissement pour admirer la poésie du trait et s’imprégner de l’univers doux-amer de l’histoire.

Notez que l’édition est de très bonne facture (papier épais, couverture très jolie, mise en page aérée), qu’elle est agrémentée d’une interview passionnante de l’auteur menée par les Barbery et d’une préface de Taniguchi lui-même.

Un joli voyage.

Acheter La Montagne Magique de Jirô Taniguchi

email

Laisser une réponse