digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Le Midi a 25 ans

midi2008 sera une année particulière pour les musiciens. La technologie Midi (Musical Instrument Digital Interface) a 25 ans. En fait, 26 pour être exact. Créé en 1982, ce protocole de communication permet l’échange de données et la synchronisation entre plusieurs instruments électroniques et ordinateurs. Pour être plus clair, si le rythme est toujours calé sur la basse synthétique, vous le devez au Midi. Présentée pour la première fois au NAMM de 1983 (d’où le 25, vous suivez?), cette norme est devenue omniprésente sur tous les instruments apparu depuis. La musique électronique lui doit sans doute son existence et la tektonik n’existerait pas sans elle (soupir). N’importe quel synthétiseur, boite à rythme, groovebox, clavier maître, ou autres bizarreries de la lutherie électronique (Monome, Tenori,…) est pourvu de ces petits connecteurs ronds qui ont traversés les âges. Quelle technologie peut se vanter d’avoir tenu si longtemps sans évoluer d’un iota et être toujours autant utilisée?

En savoir plus sur le Midi

email

4 commentaires

  1. Oli dit :

    Ah, oui bon anniversaire midi. je me souviens, à l’époque, sur mon Yamaha DX7 puis sur mon Korg M3 … oop’s, soupir et cafard, 26 ans déjà (tu vois, j’ai suivi !)

  2. digiboy dit :

    Ah le DX7 ! Que de souvenirs :)

  3. salut regis, bon anniversaire au midi, mais ne crois pas tu pas que le firewire et l’usb le remplace progressivement et que c’est pour ca que cette technologie n’a pas ou plus evoluée depuis ?
    En tout cas, bravo pour ton blog.
    A+
    Seb

  4. digiboy dit :

    Salut Seb :) Oui, tu as raison mais c’est une évolution récente et le Mlan de Yamaha (par exemple) n’a pas réussi à s’imposer. L’Usb semble une évolution possible mais sur des gros studio, c’est vite ingérable. D’autres technologies pointent le bout de leur nez mais le Midi restera encore un bout de temps puisqu’il est universel pour la communication entre les machines.

Laisser une réponse