digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

La fin des libertés individuelles

big brotherBig Brother est en passe d’être mis en place … et ceci, de manière tout à fait légal.

La méthode est simple, on fait peur aux gens avec des terroristes, des pirates ou du mauvais cholestérol, on dit qu’on va s’en occuper, que c’est pour le bien des gens et … paf, dans ta gueule !

Récemment les polices allemandes et françaises s’inquiétaient de ne pouvoir déchiffrer facilement les conversations tenues sur Skype. Une loi viendra probablement obliger les fabricants à fournir une clé pour écouter les personnes.

Plus proche de nous, le rapport Olivennes préconise une surveillance des réseaux pour dénicher ceux qui téléchargent. Il est plus simple de bien verrouiller un système agonisant que de réfléchir à la révolution que nous sommes entrain de vivre. Et donc, tous nos téléchargements seront épiés. Pour le bien d’Universal (Amen).

Notre ministre de l’intérieur, Mam a récemment annoncé qu’un million de cameras seront installées dans notre cher pays. Le but est de prévenir les problèmes urbains et le terrorisme. Mais sentir surveiller modifiera forcément notre comportement. Avez vous un comportement normal dans une grande surface? N’avez vous jamais modifié votre comportement pour éviter d’éveiller des soupçons, même si vous n’avez rien à vous reprocher?

Plus insidieux, les récentes publicités sur nos comportements alimentaires (manger, bouger, etc..) et les remboursements des alicaments par les assurances me font dire que bientôt, on surveillera aussi ce qu’on mange. Et les comportements hors norme (mais c’est pour votre santé ma chère madame) seront sanctionnés. La guerre du bourrelet est déclarée.

Bien sur, je vais un peu vite en besogne, mais cela fait quelques temps déjà que les dérives possibles me dérangent et surtout m’inquiètent. En effet, les lois, c’est dans les livres et chacun de nous sait combien il est facile de détourner ces dernières. Aussi, j’ai de plus en plus l’impression que mes droits fondamentaux à gérer ma vie comme je l’entends s’effritent. Et que l’ingérence de l’état dans ma vie privée se fait doucement … mais sûrement.

email

11 commentaires

  1. Polo dit :

    Très bon article, bien qu’un peu excessif sur certains points, je pense que tu as raison sur l’ensemble.

  2. digiboy dit :

    Salut Polo :)
    C’est pour ça que j’ai souligné le ‘je vais un peu vite en besogne’. Et je dois avouer que j’ai écris le billet ce matin après avoir lu pas mal de choses sur le rapport Olivennes et un mauvais réveil. Donc en mode ‘faut pas m’chercher c’matin !’ :)

  3. Antouziast dit :

    Je ne sais pas où notre pays va mais il y court !

  4. LOmiG dit :

    salut,
    les caméras de surveillance peuvent être vues aussi comme portant atteinte à la liberté individuelle…des agresseurs d’agresser en toute liberté. C’est avant tout ceux qui font ch… les autres qui ont du soucis à se faire par rapport aux caméras.
    Il me semble que la place énorme que tient l’Etat dans la vie de la société française est bien plus une atteinte à la liberté individuelle, que les caméras. Les caméras sont là pour faire respecter l’ordre (le Droit). Je ne m’inquiète pas trop de la dérive de ce genre de choses, ultra-surveillés, à juste titre.
    Les atteintes à la liberté individuelles viennent pour la plupart de l’Etat, car son mode d’action est la contrainte. Les richesses ne peuvent s’échanger que de 2 manières : libres (don ou échange) et contraintes (utilisation de la force). Le mode de fonctionnement d’un Etat est la contrainte. Cela peut se justifier dans certains cas, mais l’extension des domaines de compétences de l’Etat à quasiment tous les compartiments de la vie sociale sont une atteinte à la liberté des individus.
    à bientôt !

  5. Ashwattana dit :

    Bonjour à tous

    Peu à peu en effet notre liberté subit des atteintes d’une gravité certaine.. Quand je ne surfe pas sur des blogs ou des forums je suis juriste et récemment j’ai été interrogé par l’un de mes clients sur le FNAEG (Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques) et cela fait froid dans le dos. Je m’explique: ce fichier a été mis en place en 1998 à la demande d’interpole et avait pour but de répertorier les empreintes génétiques des auteurs de crimes et délits à caractère sexuel uniquement ce qui pouvait se comprendre notamment dans le but louable de rendre plus facile le démentellement des réseaux internationaux de pédophiles. Malheureusement cela a ouvert une brêche dans laquelle il était facile de s’engouffrer… En 2001, cette possibilité de fichage est étendue aux auteurs de crimes mais toujours dans un but de coopération entre les polices de différents états… Ce n’est toujours pas assez pour certain et plus particulièrement le ministre de l’intérieur en poste en 2003 qui s’appuyant sur la Loi Sécurité Intérieure l’étend aux délits… Désormais on peut être faire l’objet d’un prélèvement ADN pour un vol à l’étalage, pour avoir insulté un agent de police ou encore parce qu’on se promène avec 10 grammes de shit…
    Par ailleurs le texte est d’une subtilité redoutable dans le sens où en théorie on peut refuser de se soumettre au pélèvement mais ce refus est lui même constitutif d’un délit passible de 15 000 euros d’amende et de 1 ans d’emprisonnement…

    Dans le cas qui m’a été soumis, le client avait purgé sa peine (il avait tapé dans la caisse de l’employeur), n’avait plus de casier judiciaire et pourtant venait d’être convoqué par le commissariat en vue d’un prélèvement… Si ça ce n’est pas de la double peine je veux bien envisager une reconversion dans l’agriculture..

    Parlons chiffre désormais… Nous sommes passé de 2807 fichés en 2003 à 450 000 en 2007… Pas la peine d’en dire plus je crois..A quand le fichage dès la naissance? …

  6. digiboy dit :

    Lomig > dans la hiérarchie des atteintes aux libertés, les cameras ne sont pas en première position, c’est certain.

    Des expériences ont été menées en Islande (le pays le plus surveillé du monde) et les sociologues ont constaté un net changement des comportements des gens. Ils deviennent méfiants et parano. La surveillance par caméra a été très clairement pointée du doigt. Je pense que c’est ce point qui me dérange. Si tu couples cette surveillance avec les nouvelles technologies de reconnaissance, tu as une arme redoutable pour un contrôle massif.

    Je noirci le tableau et ma voix n’aura aucune incidence sur le déroulement des choses, mais cela va mieux en le disant.

    Ashwattana > Ce qui est amusant est que nous nous fichons nous même via le net. Facebook, MySpace, les blogs, fournissent une quantité inédite d’informations sur nos vies privées comme jamais. En regroupant certaines informations, je peux en savoir davantage sur certains bloggeurs que leur parents.

    Et ces informations sont (et restent) la propriété d’entreprises privées. Facebook, par exemple, conserve les données de ses inscrits indéfiniment.

  7. LOmiG dit :

    salut Digiboy,
    non, non, tu as raison de souligner les risques potentiels. Mais je pense que pour mener la réflexion jusqu’au bout, il ne faut pas oublier de lister les avantages potentiels. Chopper un gars qui a aggressé quelqu’un grâce aux caméras, ça fait partie des avantages, et ce ne sont pas les victimes d’aggression qui vont s’en plaindre.
    à ce sujet, je pense que le film « Red Road » est assez excellent (bien que ce ne soit pas le sujet principal)…l’héroïne travaille dans un centre de surveillance des écrans de visualisation des caméras de surveillance. Elle passe ses journées à zieuter une vingtaine de télé qui sont devant elle, et à prévenir la police dès qu’elle voit une agression, ou un truc louche. à voir. Dur, mais à voir.
    à bientôt !

  8. Oli dit :

    J’ai pas trop d’avis sur la question, la seul chose que je suis à même de dire, c’est que dès qu’on touche à ma liberté d’agir, ça me fait c****.

  9. […] poursuivre sur ma parano lancée, voici une petite vidéo. Même si le ton est très polémique, il rejoins ce que je disais dans […]

  10. jeanot dit :

    oui ta pas tort .sur les cameras ca me choque.. mais il ya deja des element existant pour comprendre que nos liberté vont etre modifié serieusement .. la C.N.D.S a disparut et cest un organisme qui permettait des enquete approfondis sur la police, les manifestations et la protection des citoyens. et en bref qui permettait une certaine transparence du pouvoir public francais.
    de plus il suffit de savoir qui a ete nommer a la tete des chaines publique pour savoir que les medias ne sont plus..
    IL FAUT SAVOIR QUE LINFORMATION EXISTE MAIS ELLE NE PASSSE PLUS A LA TELE
    NE VOUS LOBOTOMISER PLUS , INFORMER VOUS

    • digiboy dit :

      Je suis d’accord avec toi sur l’information télévisée qui, par nature, est déjà biaisée par l’image. Le mieux est de diversifier ses sources.

Laisser une réponse