digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Spock ou le fichage de la planète

spock logoHier soir, discussion très interessante avec Quentin (ndlr: il tire sa puissance de ses cheveux) et Claude à propos de Spock, le moteur de recherche de personne. Le principe du site est furieusement simple. Un algorithme se charge de récolter les données relatives aux personnes sur la toile et de les regrouper sur un moteur de recherche. Bref, rien de révolutionnaire. Google scanne chaque jour tous nos sites sans que celà soulève la moindre protestation.

La différence avec Google est l’orientation des résultats: A partir du moment où vous avez publiez une information sur un site, elle sera tôt ou tard sur Spock. Votre blog, vos comptes Facebook, Ziki, Myspace, Meetic, etc … seront scrutés, les informations seront regroupés sur une même page. Spock offre la possibilité de tagguer les personnes ou de modifier leur profil.

J’ai testé le site. C’est intéressant mais rien de bien effrayant. Les informations étant publiques, je n’ai pas appris grand chose sur les personnalités. Ce sera sans doute autre chose quand il s’agira de dévoiler la vie de votre voisin ou de nous même. Mais la notion de fichage est bien présente. Les tags étiquettent les gens et du coup filtrer un groupe de personne se révèle très aisé.

Plusieurs remarques:

  • Spock ne dévoile que ce que vous dévoilez. En outre, la politique de la société est de ne pas diffuser les adresses postale ou les numéros de téléphones.
  • Google fourni déjà beaucoup d’informations sur les personnes. Ce qui inquiète est que Spock centralisera toutes vos données. Blog, réseaux sociaux, forums, etc … tout y passera.
  • Les dérapages seront inévitables. Fausses identités, fausses rumeurs ou informations erronées seront accessibles et facilement consultables. Avec toutes les conséquences que cela peut entraîner.
  • Comment imposer une limite? Aux Etats Unis, les moteurs de recherches ne sont pas responsable du contenu diffusé. En outre, un internaute pourra demander que les informations qui le concerne soit purement et simplement effacées.
  • Un service comme celui la existe déjà: Wink recense 200 millions de personnes.
  • Spock est une évolution naturelle du moteur de recherche et rien ne dit que Google ne proposera pas un service similaire à l’avenir.
  • A terme, ce sera un service très intéressant pour les bureaux d’études et de marketing.
  • Tôt ou tard, vous, moi, nous y serons tous : Le site ambitionne de ‘ficher’ la planète entière.

Spock joue un joli coup marketing. En effet, nous avons tous, un jour ou l’autre, voulu avoir des renseignements sur tel ou tel personne. Maintenant le service existe. La polémique est lancée.

Pour les plus inquiet, la meilleure parade est sans doute la discretion sur le reseau. Sur le net aussi, le silence est d’or.

Quelques lectures:

email

6 commentaires

  1. […] Américains, le temps qu’il fiche tout le monde, il faudra certainement compté en années. Comme le dit justement digiboy, je pense qu’ils ont réussi un beau coup marketing en ayant des journalistes qui relaient […]

  2. […] à chacun de faire son opinion. En voici quelques unes: GuiM Gonzague digiboy Olivier Marx Pépites Tags: buzz, identité numérique, personnal branding, spock Partager et […]

  3. […] – J’ai des invitations pour Spock, le moteur qui vous renseigne sur les gens néanmoins, méfiez-vous. – Le blog, cause de licenciement : principes juridiques applicables au blogueur à l’égard […]

  4. roiubu77 dit :

    Oui, sauf que je ne suis pas d’accord…le silence n’est pas d’Or, sinon, quel intérêt d’aller sur la toile si on ne peut pas partager une vie sociale en communauté sur internet?

    Ce n’est pas à nous, utilisateurs de nous taire, c’est à ce genre de mouchards de ne pas exister !

  5. […] à chacun de faire son opinion. En voici quelques unes: GuiM Gonzague digiboy Olivier Marx […]

Laisser une réponse