digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Pownce, ou la guerre du microblogging

Pownce_digiboyDans l’orgie de services qui hante le web, il en est un qui commence à faire parler de lui. Créé par Kevin Rose (le fondateur de Digg.com), Pownce s’attaque au secteur bien encombré du micro-blogging et s’annonce déjà comme le Twitter-killer. Je ne vais pas détailler les fonctionnalités de la bête mais plutôt faire une liste de ce que j’aime et ce que j’aime moins.

J’aime:

  • Le concept en général. C’est un peu ce que Twitter devrait être.
  • La possibilité d’envoyer des fichiers à tout ses followers (dans une limite de 10Mo pour un compte gratuit, 100Mo pour un compte payant, only 20 bucks a year)
  • La logiciel, même en version alpha, est bien pensé. Rapide et ergonomique.
  • La fonction Event: Concept génial pour annoncer un événement.
  • La possibilité de regrouper ses ‘ami(e)s’ en groupe.
  • Vous pouvez envoyer un message, un fichier, un lien ou un événement à tout le monde, à vos ami(e)s ou à quelqu’un en particulier.
  • Litllegirl me signale que la taille des messages n’est pas limité à 144 caractères comme Twitter. C’est peut être la raison de l’absence d’un service SMS.

Je n’aime pas:

  • L’utilisation de Air d’Adobe. J’aurais vraiment préféré un client Cocoa pour Mac. Question de goût certes, mais je n’aime pas le look des applications Air.
  • L’incompatibilité avec les autres plate-forme de microblogging. On se retrouve dans la situation des IM (Messagerie instantané). Regrettable.
  • On se rapproche justement des IM. La frontière est de plus en plus floue. Je me retrouve avec plusieurs logiciels qui font (à peu près) la même chose. AIM, Msn, Icq, Jaiku, Twitter, Pownce, Jabber … Bref, l’overdose pointe …
  • <mode pingre>20$. Bon ok, il faut bien payer les serveurs, mais des solutions gratuites d’envoi de fichier de moins de 100Mo existent massivement.</mode pingre>
  • Aucun widget disponible pour les plate-forme de blog ou Netvibes par exemple.

J’ai volontairement omis de citer les fonctions de publications via mail ou Sms parce que je ne m’en sers pas. A mon avis, Pownce est une évolution naturelle de Twitter et est plus proche de Jaiku. Le problème va être de choisir. Le marché va se réguler dans les mois qui viennent mais en attendant, je me retrouve avec Twitter, Jaiku et Pownce. Je suis donc en pleine phase d’observation. Je conserve les 3: Twitter pour le parc installé, Jaiku pour le coup de coeur (beau, rapide, clean) et Pownce pour les fonctionnalités. Wait and see.

Mon profil Pownce

Ps: Merci à Guillaume pour l’invitation. J’ai à mon tour 6 invitations à distribuer. Envoyer moi un mail à info[at]digiboy.fr.

email

16 commentaires

  1. digiboy dit :

    Le Bellon est bon !!

  2. little girl dit :

    Je n’ai plus d’invit’ moi, mais je conseille très vivement Pownce, mon serice « coup de coeur » . Ce que je trouve génial (en plus du partage de fichier qui est un énorme +) c’est que Pownce propose un véritable service de micro blogging : il encourage à de vraies discussions puisque le nombre de lettres n’est pas limité comme sur twitter, donc c’est de la discussion argumenté en direct, j’apprécie énormément !

  3. digiboy dit :

    Je n’avais pas remarqué la pas-limitation des posts. Un argument de plus en faveur de Pownce. Twitter, c’est vraiment celui que j’aime le moins. Lent, moche, berk. Guillaume a sans doute un terme alsacien plus approprié pour dire tout ça. non?

  4. Guillaume dit :

    J’en ai bien un, mais il faudrait que twitter soit chinois à la base…

  5. digiboy dit :

    Guillaume, dis toujours !!

  6. Guillaume dit :

    Eh Twitter was für ‘e (chinise) mekes du bouc !

  7. Guillaume dit :

    Er hängt am arch ! Kopf vetomi nochemal twitter sech gebrochen ! Bande d’incapaples !

  8. little girl dit :

    Un petit coup de pub par ici : « i live with Pownce and i love it ! « , « Pownce? Il m’a rendu plus souriante et plus aimable, c’est mon exutoire! » , « Pownce c’est tout ce que j’aime », « C’est bon, c’est beau, c’est Pownce », « Pownce c’est sexy » !

  9. digiboy dit :

    Guillaume > MDR. l’Alsace vaincra !!! Powncish nochemal !!

    Litlle Girl > On devrait lancer un concours d’accroches pour Pownce …

  10. Guillaume dit :

    Des accroches en elsassich !!!

  11. D.Crokayte dit :

    Pownce, c’est comme une société secrète, sauf que c’en est une.

  12. Guillaume dit :

    Ich pownce en elsassisch und s’chmag es 😉

  13. MMartin dit :

    *********** Disclaimer: attention, le commentaire qui va suivre est en faveur de Twitter ***********

    Au delà de la question des goûts et des couleurs (je trouve l’interface de Pownce plutôt moche et lente, comme quoi…), je ne vois pas l’intérêt de passer de Twitter (le pionnier) à Pownce (l’un des challengers).

    Pour moi, l’apport essentiel de ces plate-formes de microblogging est la mobilité : la possibilité d’envoyer des messages depuis le métro, le bus, la file d’attente du supermarché, bref, de remplir les espaces pendant lesquels nous étions auparavant déconnectés et pour un coût modique (quelques SMS par semaine).

    Voilà pourquoi pour moi, Pownce, c’est juste une salle de chat pas tellement améliorée (je ne me sers pas des envois de PJ, les liens et les événements sont plus longs à formater dans Pownce qu’avec une tinyurl ou en rédigeant les quelques lignes qui décrivent l’événement).

    Le seul point sur lequel je trouve que Pownce s’est mieux débrouillé que Twitter concerne le procédé d’invitation puisqu’on peut suivre les mises à jour des amis de ses amis en 1 clic. Ca, rien à dire. Mais pour le reste, non, vraiment, rien à faire.

    *********** Disclaimer: vous pouvez retournez sur Pownce maintenant et reprendre une activité normale. ***********

  14. Guillaume dit :

    @MMartin : je préfère twitter aussi (même si je participe au concours un slogan pour pownce)

  15. digiboy dit :

    Salut Martin, je suis assez daccord avec toi sur la direction plus chat de Pownce. J’avoue que ce qui m’embête le plus est l’appli. Mais comme dit, j’observe et tot, ou tard, je ferais un choix plus radical.

Laisser une réponse