digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

La preuve de la nocivité des Drm par Microsoft

drmverrou.jpgMicrosoft s’apprête à sortir son baladeur Zune qui sera épaulé par le Zune Market Place. MSN Music, faute d’audience et aussi d’erreur stratégique, ferme tout simplement. Il entraine avec lui la mort des Drm associés. En d’autres termes, la musique achetée sur ce dernier (PlayForShure) sera incompatible avec le Zune. Une société, deux DRM.

Bertrand Lemaire évoque une escroquerie. Même si Microsoft proposera sans doute des passerelles, la manoeuvre est révélatrice. Les DRM sont comme toute les protections; ils sont inefficaces et pire encore, desservent la musique, et lèsent les consommateurs. Comment justifier une protection qui est cassée une heure après sa mise à disposition? Les nouveaux moyens de diffusion de musique (P2P, piratage) ne sont-ils pas la preuve que les circuits de distribution sont à revoir complètement?

En attendant un réveil salutaire de l’industrie musicale, Microsoft vient de donner un argument en béton aux Anti-DRM: Plus que jamais, la musique doit rester indépendante des contraintes technologiques.

Note: Fnac Music, Real Rhapsody, Napster, VirginMusic, Creative, Archos, Samsung, sont tous des partenaires PlayForShure avec Microsoft. Parait qu’ils l’ont très mauvaise. Bien fait !

A lire sur Clubic

Source: Standblog

email

Laisser une réponse