digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Musique offerte, non merci !

Les campus américains se sont vu imposé par l‘Association américaine de l’industrie du disque (RIAA) un partenariat avec les principales plateformes de telechargement légales de musiques dans le but de contrer le piratage massif en cours. Donc, les mechants etudiants se voyaient ainsi offrir l’accès au catalogue de Napster, Rhapsody, Ruckus et Cdigix. Tout ça gratuitement et au frais de la princesse (les Ecoles).

Eh ben, c’est la cata, la claque !!!

Les etudiants n’en profitent pas et ils sont de plus en plus nombreux à deserter ces solutions légales pour retourner vers le coté obscur. La, vous me dites qu’ils sont cons. He ben non. Le problème de cette solution es,t comme toujours, celui des DRM. Les etudiants peuvent écouter toute la musique qu’ils veulent sur leurs ordinateurs mais doivent mettre la main au portefeuille dès qu’ils veulent graver ou transferer sur leurs baladeurs. Pire encore, aucun des fournisseurs n’est compatible avec l’Ipod qui detient la moitié des parts de marchés. Et pour finir, après leurs études, la musique offerte est tout simplement inécoutable, les DRM sont fait pour rendre cette écoute impossible. Bref, un échec.

Reste à espérer que les majors et les circuits de distribution reflechissent à leur politique de vente que je juge complement aliénante pour le consommateur. Les DRM, j’en veux tout simplement pas.

Source: Ratiatum

email

Laisser une réponse