digiboy

Technologie, musique, graphisme, lifestyle, videogames, films, mode …
Abonnez vous à mon flux Rss

Cerveau pourri

Ce matin, en allant chercher mes croissants et mon journal chez le kiosque du coin, je fredonnait machinalement Joe Dassin. Ca change de Passarani ou de Tiefschwartz. A la limite, ça fais peur. Surtout quand ça vient naturellement. En fait, Joe Dassin à inventé le truc ultime sur lequel se base toute la musique moderne. Voilà, c’est ça. Joe Dassin superstar. Bjork, Autechre, Cristian Varela, Michael Mayer ou Maximo Park sont tous des enfants du grand Joe.

 »On ira où tu voudras, quand tu voudras; Et on s’aimera encore, lorsque l’amour sera mort; Toute la vie sera pareille à ce matin; Aux couleurs de l’été indien »

email

Laisser une réponse